Les extraits

Les extraits

Comme expliqué précédemment, le CBD est naturellement présent dans la plante de Cannabis Sativa et ses concentrations diffèrent selon la souche.

Afin d’homogénéiser ses concentrations dans les produits finis, le CBD est extrait de la plante et passe par des étapes de purification jusqu’à obtenir des substances ayant des taux très élevés de CBD (jusqu’à 99.9%).

Parmi ces substances, on peut retrouver les dénominations suivantes :

Le distillat est l’une des formes les plus raffinées du CBD. En général, sa concentration en CBD varie de 80 à 90%, les derniers pourcents sont constitués de terpènes et d’autres cannabinoïdes. Il se présente sous forme semi-liquide et épaisse et sa couleur tend vers l’or selon sa pureté. En fonction des concentrations et des types de terpènes, le distillat peut avoir plus ou moins de goût, plus ou moins d’odeur.

Le grand avantage du distillat est qu’il délivre l’effet d’entourage : selon de récentes études, les terpènes, ainsi que les autres cannabinoïdes, apportent une contribution positive aux effets du Cannabidiol. (1)

Il existe deux types de distillat, le distillat à spectre complet (full spectrum) et le distillat à spectre large (broad spectrum), la différence entre les deux réside dans la présence/absence de l’un des principaux cannabinoïdes : le spectre large est issu du spectre complet, sa production aura simplement nécessité une étape supplémentaire consistant en l’élimination du THC.

-L’isolat est la forme la plus pure du CBD. En général, sa concentration en CBD varie entre 99 et 99.9%. Il se présente sous forme de poudre cristalline blanche.

Son absence de terpènes le rend inodore et sans goût, représentant un facteur d’intérêt pour des formulations alimentaires et cosmétiques mais le privant en contrepartie de l’effet d’entourage.

Image vectorisé qui représente un laboratoire

1-Sari, G. F. et al. The “Entourage Effect”: Terpenes Coupled with Cannabinoids for the Treatment of Mood Disorders and Anxiety Disorders. Current Neuropharmacology 18, 87–96 (2020).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *